passion avion

Quand votre passion vous héberge!

Bienvenue!

Je vais essayer un nouveau domaine de vol, l'atterissage en montagne avec ou sans neige. Bientôt, mes commentaires!

APPMRetour d'un jour et demi d'expérience. D'abord 2 photos prises au col de Monteyde près de Luchon

Col Monteyde Pyrenees Col Monteyde Pyrenees2

Par chance, la météo pour ces premiers vols est excellente. Tempête de bleu sans vent. On commence de monter en altitude avec la PA18, suivre les reliefs de près, faire des virages en vallée. puis on arrive près d'une altisurface eneigée. Reconnaissance haute pour déterminer les 10 paramètres pour se poser puis décoller. Affinage ensuite par une reconnaisance basse . S'ensuit un tour de piste, une finale pour arrondir et se poser sur l'Altisurface.

Un mot: IMPRESSIONNANT!!!

Mon instructeur, Daniel SERRES tient les commandes avec maestria. Stabilisé en hautb de la plateforme, on redécolle dans les minutes qui suivent avec une nouvelle émotion cette glissade vers la vallée!!

IMPRESSIONNANT!!!

Au total en un jour et demi j'ai fait 12 atterros sur altisurface. En résumé: une très bonne expérience de PILOTAGE, montrant les points à améliorer


WAC 2015 - Dimanche 23 août 2015 par FFAeronautique

Une fois n’est pas coutume la photo vient de l’Armée de l’Air. Elle permet d’observer les cinq types d’avions ambassadeurs de notre aviation militaire dans le monde en même temps. Un acrobate monoplace Extra 330SC de l’Équipe de Voltige de l’Armée de l’Air, un avion d’entraînement biplace TB-30 Epsilon du Cartouche Doré, un autre avion d’entraînement biplace mais Alpha Jet E celui ci et appartenant à la Patrouille de France, un chasseur monoplace Rafale C du Solo Display, et un chasseur-bombardier biplace Mirage 2000N des Ramex Delta.

Les ambassadeurs de l'armée française en vol ensembles, ça le fait !!!

Une magnifique photo plutôt rare dans l’hexagone. Sûrement un gros moment de pur kif pour les pilotes.

NDLR : On remarquera la forte incidence prise par le Rafale et le Mirage 2000 pour arriver à suivre (ou plutôt ne pas dépasser) les plus lents du groupe.

Photo (c) Armée de l’Air.

 Musee melun villaroche

Un musée ayant une présentation statique et surtout un atelier permettant une retauration afin de remettre les avions en vol.

 

Par route ou par air? Le cumul nous intéresse évidemment. Pour cela dans les décennies prochaine, la législation devra évoluer.

 

Nicolas Ivanoff, un de nos champions du monde de voltige , est interviewé sur France 2.

Les modifs: le 31/7 correction des vidéos qui n'était plus actives

Permettre de partager une passion est une dominante de mon caractère. Vous trouverez dans les pages suivantes un court récit de mes expériences aéronautiques diverses, un rappel de quelques règles pour accéder au brevet de pilote, des liens que j'apprécie ... A vous de découvrir.

Quelle dextérité! Celà peut faire des émules. En tous cas Félicitations M. Young PARK!

{edocs}web/MAITRE_MECANIQUE.pps,300,270{/edocs}
Un peu de voltige à Tarbes en CAP 232

Actualités: record de lâcher de montgolfieres (cliquer sur l'image).

et pour ceux qui aiment les créations

{edocs}web/Montgolfieres.pps,300,270{/edocs}

 Si vous voulez obtenir des informations valides sur le pilotage, sa formation, ses règles, l'actualité ..., allez sur le site de la Fédération Française Aéronautique

Voici deux liens ou vous pourrez trouver des vidéos de vol en meeting ou patrouille. La patrouille de france , les meetings dans les Pyrénées.

 

Sécurité:

 Les récits suivants illustrent, ou suggèrent, quelques facteurs pouvant réduire l’efficacité d’une visite pré-vol, comme les interruptions, la pression temporelle ou la confiance envers un autre pilote. Rappelons que lorsque l’origine de l’erreur est mal connue, sa recherche et son analyse au sein d’un
groupe, dans un esprit constructif, enrichit le retour d’expérience local - pour le groupe - et global - à travers le REC - et améliore ainsi la sécurité de tous.
L’intérêt de ces récits est également de décrire les actes ou les attitudes qui permettent de détecter et corriger une erreur avant que l’accident survienne. L’étude des incidents permet ainsi de valoriser les actions positives pour la sécurité. Suite->

Voici un reportage du 08-10-2012, sur la voltige ( avion et pilote de Midi Pyrénées Voltige ) réalisé par l'équipe  aeronewtv
 

mpv_aeronewstv

Loading...

 

Nous allons vous raconter l’histoire de Bruce Campbell, un ingénieur en électricité à la retraite. L’homme réputé pour être très inventif habite aux Etats-Unis, à Hillsboro dans l’Oregon. Et bien, figurez-vous que Bruce a fabriqué un avion dans lequel il a élu domicile !

Bruce a une passion : donner une seconde vie aux avions destinés à la casse. Pour lui, même si un avion n’est plus en état de voler, il ne doit pas pour autant être démoli. Découvrez avec nous comment Bruce a construit une maison très originale!

1 – Un rêve de gosse

Depuis son plus jeune âge, Bruce Campbell est très imaginatif. A l’âge de 20 ans, il a acheté un terrain de 4 hectares pour seulement 20.000€ dans la foret d’Hillsboro, en Oregon, avec une idée derrière la tête.

 passion 1

Campbell était de ces enfants qui aiment toucher à tout, qui s’intéressent à tout et qui bricolent alors qui ne savent même pas lire ou écrire. Plus tard, il eut l’idée de construire une maison avec plusieurs fourgons de fret. Malheureusement, quelqu’un l’avait déjà devancé…

2 – Bruce change ses plans

20 ans plus tard, notre cher Bruce Campbell a eu écho de Joanne Ussery, une coiffeuse du Mississipi. Cette femme a vu sa maison brûlée, et elle a décidé d’acheter un Boeing 727 pour le transformé en maison, sur un lac.

 passion 2

Bruce a donc changé de cap, il ne voulait plus de fourgon de fret mais d’un immense avion qui serait plus cool a travaillé. Ce n’est pas la place qui lui manquait mais un engin de transport et les autorisations pour amener ce type de véhicule en Oregon.

3 – Une idée en tête : acheter un Boeing

Bruce a donc acheté un Boeing 727 d’Olympic Airways, basé à Athènes, pour 85.000€. Nous étions en 1999 et il fallait maintenant le transporter chez lui, aux Etats-Unis.

 passion 3

Bruce a engagé du monde pour transporter cet immense avion, pour la somme de 105.000€. Si on fait le calcul, le tout lui est revenu à 190.000€ ! Bruce ne s’est pas inquiété, il savait que son projet serait rentable.

4 – Le déménagement

Pour amener l’immense avion sur le terrain de Bruce, plusieurs hommes ont dû démonter les ailes. L’heureux propriétaire était quand à lui impatient de commencer les travaux son Boeing.

 passion 4

Les hommes ont fait du bon travail : ils ont fait en sorte que Bruce ait la place de remonter les ailes sur son terrain isolé. Au début, il pensait que ce serait un chantier mais au fil des années, le projet a pris une importance colossale.

5 – Le travail porte ses fruits

Dès le début du projet, Bruce s’amusait juste, sans ambition particulière. Il voulait une seule chose : recycler l’avion en se faisant plaisir. Il était persuadé que les avions de ligne pouvaient être transformés en véritables maisons.

 passion 5

Bruce Campbell résidait dans un fourgon installé non loin de son trésor, pour travailler sur des fuselages. Mais c’est en résidant à l’intérieur même de l’avion (parfois empesté de souris), que Bruce a réalisé le tel espace qui était à sa disposition.

6 – La science est un art

Interrogé par le journal « Mirror », Bruce a déclaré que « déchiqueter un avion de ligne beau et étincelant est une tragédie en matière de gaspillage, et un profond échec en termes d’imagination humaine ».

 passion 6

Pour lui, sa situation n’avait rien d’exceptionnel. Bruce est persuadé qu’un avion possède « une grâce en matière d’ingénierie qu’aucune autre structure ne peut égaler ».

Une fois qu’il habitait dans l’avion pendant les travaux, tout est devenu plus clair pour lui. Il a confié à un autre média qu’il fermait les yeux, imaginait l’avion sans ses sièges et ses hublots. Il se croyait alors dans son salon. Une imagination débordante !

7 – Le regard du monde

Durant quatre longs jours, Bruce Campbell a lavé l’extérieur de son avion au jet d’eau avant que son chef-d’œuvre ne soit montré au monde entier.

 passion 7

Sachez que l’extérieur d’un tel avion doit être lavé en moyenne tous les deux ans. Cela peut même être très dangereux en cas de chute ! Mais vous verrez que tous ses efforts ont valu le coût…

8 – Edifice incroyable

Bruce a offert une interview exceptionnelle au Daily mail dans laquelle il a notamment déclaré : «  Si une maison conventionnelle est la Chevrolet ou la Ford de la famille d’antan, un avion de ligne est la nouvelle Tesla ou une Porsche Carrera flambant neuve ».

 passion 8

Il s’est aidé de piliers de béton pour maintenir son Boeing 727 comme tel. Si vous passez dans la région, allez admirer tout le travail qu’il a fallu pour en arriver là !

9 - Le grand tri

Bruce s’est creusé la tête pour savoir qu’est-ce qu’il fallait garder et qu’est-ce qu’il fallait jeter.

 passion 9

Il a utilisé tout ce qu’il pouvait dans l’avion, quitte à laisser les commandes de pilotage et des choses utiles au quotidien. Pour Campbell, sa maison est entièrement fonctionnelle tout en étant un chantier en constante évolution. Alors, voulez-vous voir à quoi ressemble ce Boeing ?!

10 – Rentrez et découvrez

Utilisez l’escalier de rabattage pour rentrer dans cette maison insolite, comme pour rentrer dans l’avion avant un vol.

 passion 10

Vous saurez apprécier les nombreux détails auxquels a pensé Bruce. A l’entrée, vous devrez vous déchausser pour mettre des chaussettes et des pantoufles ! Et oui, Campbell ne va quand même pas faire le ménage tous les jours dans cet endroit immense…

11 – On enlève ses pompes en entrant

Dès qu’il rentre dans sa maison, Bruce respecte la première règle qu’il s’est fixée : enlever ses chaussures pour mettre des pantoufles.

 passion 11

Le sol est transparent, le planché est en plexiglas, ça se salit vite ! Il faut croire que ces « chaussettes-pantoufles » ne déplaisent pas au propriétaire des lieux qui est quasiment toujours debout pour imaginer ce qu’il peut améliorer.

12 – Pas de dépenses inutiles

Bruce mène une vie assez modeste à l’intérieur de son avion. Il dort sur un futon, se nourrit essentiellement de conserves, bref il ne dépense pas beaucoup !

 passion 12

Regardez l’image qui suit, on voit Bruce assit sur son futon, un des rares moments où il se détend. La plupart du temps, il bosse dur comme pour rendre sa salle de bains meilleure.

13 – Elle est où la douche ?

Campbell a construit une petite douche à l’arrière de l’avion et a gardé les deux toilettes d’origine.

 passion 13

Il a aussi creusé une tranchée pour faire passer de l’électricité et ainsi chauffer l’eau ! Avec ceci, Bruce peut profiter d’eau chaude pour se laver, se brosser les dents ou encore se raser.

14 – Le cockpit

L’espace de pilotage est constamment en réflexion dans la tête de Bruce car il est constitué de nombreux gadgets d’origine. C’est ici que le propriétaire se détend (lecture, jeux…).

 passion 14

Dans un entretien à Business Insider, Campbell a avoué que l’avion était un paradis pour lui.

« C’est un super jouet. Portes dérobées, planchers dérobés. Des écoutilles par-ci, des écoutilles par-là. Des films “Star Trek” dans un décor de Star-Trek  Avoir plein de petits jouets enfermés dans un très gros jouet, c’est le nirvana ».

15 – Son poste de travail

Bruce passe des journées entières à l’intérieur de son engin, et il aime particulièrement tout planifier pour être le mieux organisé.

 passion 15

Il n’oublie en rien de s’amuser, c’est pour lui la chose la plus importante.
Comprenez son envie de travailler autant sur ce projet, c’est ce qui anime cet ingénieur à la retraite !

16 – Eclairages intérieurs et extérieurs

Bruce a aussi rétabli les feux clignotants de son Boeing ! Il a voulu s’assurer qu’il pourrait attirer l’attention la nuit en cas de problème.

 passion 16

Autre raison, Bruce peut travailler sur son projet la nuit, sans manquer de lumière. Il a réussi à réparer les nombreuses lumières LED pour ne pas être embêté par les pannes de courant et respecté l’environnement !

17 – Dame nature

Comme s’il n’avait pas assez de travail à l’intérieur de l’avion, Bruce prend soin des espaces verts autour du Boeing.

 passion 17

Il arrache les mauvaises herbes, tond la pelouse et fait son maximum pour que l’endroit soit présentable. Cela lui rajoute des tâches mais jamais ô grand jamais Bruce n’est découragé !

18 – Les avantages environnementaux

Toujours dans l’entretien au Daily Mail, Bruce a souligné l’impact environnemental de son projet.

 passion 18

Pour lui, un avion est solide et est donc durable, il peut résister aux tremblements de terre et aux tempêtes ! Campbell souligne la facilité de nettoyage de son appareil : « L’intérieur est facile à garder propre, car il s’agit d’une boîte sous pression scellée. Il peut durer des siècles ».

A travers son action, Bruce veut inculquer au monde que rien ne se perd…

19 – Qu’est-ce qu’on mange ?

A l’image de son avion, Bruce possède une cuisine fonctionnelle où il peut se préparer des petits plats aux micro-ondes.

 passion 19

Miam ! Observez toutes les fournitures, les condiments et les ustensiles que
possède notre cher Campbell, il y a de quoi faire un repas gastronomique 3 étoiles !

20 – On se croirait en vol !

Certes vous ne volerez pas dans le Boeing 727 de Bruce, mais le visiter est tout autant agréable.

 passion 20

Remarquez les 6 sièges restants, on se croirait dans un vol pour l’autre bout du monde. Bruce a eu la présence d’esprit d’enlever la plupart des sièges pour avoir le maximum de place, ingénieux !

21 – Sa vie n’est qu’un jeu

La pièce que Bruce aime par-dessus tout est le cockpit. C’est ici qu’il laisse son imagination parler le plus, il lit, il écoute de la musique et il se prend pour un pilote d’avion.

 passion 21

Il s’imagine piloter son Boeing 727, avec tous les feux qui clignotent et les nombreux gadgets présents ici. Regardez la photo ci-dessous, comme il a l’air heureux notre Bruce !

22 – L’hygiène dans les gênes

Ne croyez pas que parce qu’il n’a pas de salle de bains à proprement parlé Bruce ne se lave pas les dents, ne fais pas de lessive et ne prend pas soin de lui.

 passion 22

Bien au contraire ! Grâce à l’eau courante qu’il a mis au point, il porte des vêtements frais et propres. Bruce est la preuve qu’avec un peu d’imagination et de bonne volonté, on arrive à s’en sortir et à vivre correctement. Si vous aussi vous avez du mal à faire vos lessives, prenez exemple sur lui !

23 – Un homme avant tout

Avant d’être un ingénieur exceptionnel, Bruce Campbell est un homme qui a besoin de prendre soin de lui.

 passion 23

Il a sa tondeuse, ses gels douche, ses shampoings et ses parfums ! On doit reconnaître qu’il est courageux car parfois on serait tenté de faire des journées pyjamas-cocooning.

24 – Le métal plus fort que le bois

Un des nombreux avantages à vivre dans un avion : le matériau ! Dans un entretien donné à Business Insider, Bruce a affirmé que le bois était un matériau médiocre.

 passion 24

 

« Il se biodégrade, c’est de la nourriture pour termite et microbes. Ou c’est du bois de chauffage ; ça dépend de ce qui arrive en premier. » Au moins c’est clair…

Pour lui, les maisons traditionnelles avec un toit, des fenêtres et en rectangle font primer l’ergonomie à la solidité. Or, ce n’est pas ce qu’on demande à une maison en premier.

« Pour moi, cela n’a aucun sens de détruire les meilleures structures disponibles, puis de faire demi-tour et de construire des maisons avec des matériaux qui sont fondamentalement à peine meilleurs que le carton pressé ». Sûr de lui le Bruce !

25 – L’avion s’est-il crashé ?

Les visiteurs qui viennent découvrir la maison de Bruce posent quasiment à chaque fois la même question : avez-vous récupéré l’avion après qu’il se soit crashé dans la forêt ?

 passion 25

Cette question a le don d’irriter Bruce, qui veut seulement prouver aux visiteurs qu’avec un travail acharné on peut soulever des montagnes. Pour lui, c’est bizarre que les visiteurs ne comprennent pas les détails de son habitat…

26 – Il en n’est pas peu fier !

Regardez la photo ci-dessous et observez comment Bruce est fier de son avion et du travail accompli !

 passion 26

Mais ne croyez pas que l’heureux propriétaire du Boeing va s’arrêter là, lisez la suite et vous verrez !

27 – Une résidence secondaire

Campbell divise son année en deux parties : six mois dans son avion et six mois au Japon ! Ce n’est pas tout à fait le même cadre de vie mais cela permet à Bruce de travailler plus assidûment sur ses projets.

 passion 27

Vous verrez par la suite l’idée que notre ingénieur est en train de mettre au point…

28 – La copie conforme au Japon

Bruce a une ligne directrice qui l’anime tous les jours : essayer de changer le regard des hommes sur le travail et sur l’environnement.

 passion 28

Vous l’aurez compris, Bruce adore par-dessus tout recycler les avions et les changer en habitation. C’est ce qu’il appelle son « créneau ». « Mon but est de changer le comportement de l’humanité dans ce petit créneau » a-t-il déclaré.

29 – Changer l’Humanité

Bruce a une ligne directrice qui l’anime tous les jours : essayer de changer le regard des hommes sur le travail et sur l’environnement.

 passion 29

Vous l’aurez compris, Bruce adore par-dessus tout recycler les avions et les changer en habitation. C’est ce qu’il appelle son « créneau ». « Mon but est de changer le comportement de l’humanité dans ce petit créneau » a-t-il déclaré.

30 – Amoureux de sa région

« J’aime la région, c’est très vert et l’Oregon dispose d’une certaine indépendance d’esprit, ce qui m’a plu. C’est un cadre champêtre, c’est très joli. C’est plus que suffisant pour l’avion » a affirmé Bruce dans un entretien.

 passion 30

Il faut dire qu’il n’est pas dans l’Oregon par hasard, un homme lui a offert un emploi après ses études et il est tombé amoureux de cette région des Etats-Unis. Bruce n’a jamais acheté de maison de sa vie, repoussant à chaque fois l’échéance.

Au fil des années il a emmagasiné de l’argent mais quand il a été question d’acheter une maison, Bruce a totalement changer d’idées. Il se revendique comme un ingénieur libre !

31 – Avis aux curieux

Vous pouvez visiter la maison de Bruce, il sera fier et honoré de vous recevoir ! Il a même mis un site internet à disposition pour prendre ses rendez-vous

 passion 31

« Ça arrive souvent ; ça arrive presque tous les jours maintenant » a déclaré Bruce, encourageant les gens à venir découvrir son univers. Il est certain que son avion est un « grand jouet » et qu’il fait partie des « plus grandes constructions que l’homme n’ait jamais construites ».

32 – Des débordements

Souvent, les curieux visiteurs prennent rendez-vous avec Campbell pour la visite du Boeing

Mais il lui est arrivé une histoire assez incroyable : un jour Bruce prenait sa douche dans son avion quand plusieurs personnes sont rentrées sans prévenir pour visiter l’avion…

Bruce a affirmé que 75% des visiteurs avait l’amabilité de réserver un créneau horaire quand le quart restant débarquait à l’improviste. Le propriétaire du 727 a affirmé au Daily Mail que parfois, certains
visiteurs découvraient son avion lorsque lui-même faisait sa vie à l’intérieur. Bruce est donc tiraillé entre de la gêne et de la fierté.

33 – Des événements originaux

En plus des visites, Bruce organise des concerts sur les ailes de son avion. En 2018, il a accueilli la chanteuse japonaise Yuko Pomily et d’autres artistes pour un concert hors norme !

 passion 32

« Une nouvelle forme de concert : une superbe musique jouée depuis l’aile d’une maison aéronautique étincelante » pouvait-on lire sur le site internet de Bruce. Il a vivement conseillé aux fans de musique de se munir de vêtements chauds, de baskets car la boue ça ne pardonne pas !

34 – Pour les retardataires

Ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister au concert sur l’aile de l’avion ont pu profiter d’une autre fête organisée par Bruce. En effet, ce dernier a convié ses invités à une grande soirée dansante, du 7 au 9 septembre 2018.

 passion 34

Les nombreux participants de la « Turbulence : A Dance Party at a 727 in the Woods » ont pu faire la fête sur l’avion, avec en prime, une visite de l’intérieur du Boeing 727 !

35 – Bruce n’a jamais changé

On aurait pu croire qu’avec la petite notoriété qu’il a développée, Bruce aurait changé. Et bien non, c’est tout le contraire ! Il est resté fidèle à lui-même, gardant toujours sur lui sa tenue de travail.

 passion 35

Bruce ne compte pas changer sa façon de vivre, même quitte à trouver son âme sœur. « Je ne me marierai pas et n’aurai pas d’enfants.

J’ai 68 ans, donc c’est trop tard de toute façon, mais je n’ai tout simplement jamais voulu me marier ni avoir d’enfants. J’aime le romantisme et l’amour et je m’y adonne autant que la société me permet de le faire ».

A l’image d’un prêt immobilier, Bruce pense que l’amour et le mariage nous confinent. En revanche, il n’est pas totalement insociable puisqu’un groupe de voisins lui rendent visite de temps en temps. Ils le soutiennent dans tous ses projets, dont celui qui arrive prochainement !

36 – Un Boeing encore plus grand

Le prochain projet de Bruce se trouve au Japon où il souhaite acheter un terrain pour recycler un Boeing 747-400, encore plus grand que son 727 !

 passion 36

Il est tout simplement tombé fan du recyclage des avions, il ne pense qu’à ça… Campbell a deux buts : « Susciter une nouvelle réflexion sur la façon d’utiliser cette ressource », comme il l’a confié sur son site, et voir le gens émerveillés lorsqu’ils vont rentrer dans son avion rénové.

37 – Le projet se précise

Bruce souhaite commencer les travaux de son nouvel avion sur les côtes de Kyushu, en 2018.

 passion 37

Il espère faire une pierre deux coups en vivant dans son 747 et en mettant son avion à disposition de la population locale.

Sachez que cette partie du globe est souvent menacée par des raz-de-marée. Bruce espère mettre son avion à disposition des japonais, ce qui servirait d’un canot de sauvetage en cas de tsunami.

Notre ingénieur veut prouver au monde entier que si les maisons ne résistent pas aux catastrophes naturelles, l’avion, lui, a les ressources pour ne pas sombrer !

38 – Zoom sur son Boeing 727

Construit pour uniquement les vols court et moyen-courriers, le 727 de Bruce peut accueillir entre 149 et 189 passagers lorsqu’il est en vol.

 passion 38

Produit pendant 24 ans entre 1960 et 1984, l’avion comporte trois moteurs hyper puissants. De nos jours, plus personne n’utilise le 727, sauf la compagnie aérienne Iran Aseman.

39 – Un avion transporteur de cadavre

Bruce a repris son Boeing 727 lorsque ce dernier était hors-service. Mais figurez-vous que ce corps a transporté le cadavre d’un homme célèbre : le magnat grec Aristote Onassis.

 passion 39

Victime d’un infarctus en 1975, Aristote Onassis a été rapatrié vers la Grèce avec l’avion qui appartient désormais à Bruce Campbell ! Jackie Kennedy Onassis, l’ancienne Première Dame des États-Unis d’Amérique accompagnait son ami et époux dans l’avion.

40 – Une poignée de personne dans le monde

Ils sont très peu dans le monde à exercer ce genre de pratique, à savoir le recyclage et la conservation d’anciens avions.

 passion 1

Bruce a des confrères au Texas, aux Pays-Bas ou encore au Costa
Rica ! Martin Todd, porte-parole de la Aircraft Fleet Recycling Association, organisation qui se concentre sur la promotion de pratiques durables pour les moteurs et les aéronefs se réjouit :

« Nous sommes est heureux de voir des fuselages d’avions être recyclés de diverses manières créatives. Nous voudrions qu’ils soient réutilisés d’une manière écologiquement durable ».

Enfin, sachez qu’entre 1 200 et 1 800 avions seront démantelés dans le monde d’ici 3 ans et environ 600 avions seront déclassés d’ici à 2040. Notre cher Bruce a donc du pain sur la planche !

Le record de la grande ligne depuis les airs

Ce matin du jeudi 1er août 2013, le record de décollages de montgolfières en ligne a été battu avec 391 ballons dans les airs. Venez (re)vivre cet évènement depuis le ciel

6h00 : briefing des pilotes : ce matin le temps est parfaitement dégagé et le ciel calme. Les pilotes reçoivent l'autorisation de voler, les consignes pour la compétition de la "grande ligne" sont données : il ne faut pas se placer trop serrés, et surtout attendre le top départ pour partir.


6h30 : départ vers l'aire d'envol : des centaines de pilotes se dirigent vers l'aire d'envol du site pour préparer leurs ballons.

Article de lorraine.france3.fr

CARTE DE VOEUX

2018

 

 

 

 

 

Préambule: pour démarrer les présentations Powerpoint , suivez l'aide ci-dessous

affichage ppt

Quelques photos et vidéos vues sur le net.

Loading...

Loading...

Loading...

Loading...

Loading...

Loading...

De belles enveloppes!

 Humour

 

Thumbnail image

Thumbnail image

Vaut-il mieux prendre l'avion

ou l'hélico?